<<<Back
 
LES RESTES D'EROS ...
 

.

Ephèse ...

Tels sont les restes d'un monde foutu pour cause de défaillance économique, d'invasions monothéistes et de tremblements de terre. Nos images ne seront pas de marbre au jour lointain de nos remontées sous le soleil : nos morceaux de plastique, nos vieux papiers, nos vanités multipliées, nos médicaments sauvés des eaux, nos langueurs sur écran et traces numériques, nos vantardises, nos ciels bleus et nos cocotiers pour demi-cons, nous rendront à jamais ridicules... et inquiétants.
Nos classes moyennes, autant dire nos liquides-vaisselle , s'étant gavées de luxes minables et de retours d'âge, vont se taper la cloche où des peuples sont anciens et mal payés... Fricoteuses de boutiques, posant de vieilles pattes sur de tristes occases, sables mouvants de l'esprit, caricatures du corps, ces armées chenues de la consommation enfilent des couches-culottes culturelles et gastronomiques, indifférentes aux morts anciennes, les doigts accrocheurs aux buffets des cinq étoiles comme ceux des aveugles de Brueghel aux épaules ... S'emplir le boyau de sursauts, rêver de prolongations sous les chasses d'eau... Gagner le pompon d'un tour supplémentaire ... La descendance des vaincus de 1940 ne vaut guère mieux que les romains d'Odoacre , après qu'il eût plié les oripeaux de l'Empire et fait porter la caisse à Byzance....
 

Ephèse ...

 
 
<<<Back